Accueil
2travelandeat

On/Off
Recettes de cuisine
Desserts de Pâques
le Mämmi et le Pasha
Les baies sauvages
Les écrevisses
La viande d ours
Les chanterelles
Les différents pains
Les habitudes alimentaires 
Noël en Finlande
Le sauna
Le Poppana

Les Fêtes et coutumes en Finlande

Janvier
crème SmetanaJanvier est le mois du caviar de lotte de rivière. Celui-ci est servi avec une crème aigre, appelée smetana, et des oignons finement hachés, sur des blinis. 

Les amateurs de soupe à la lotte de rivière sont légion à penser que ce plat de poisson n'a pas son pareil. La variante de Kainuu est faite d'un bouillon clarifié auquel est ajouté des pommes de terre, du beurre fondu et des oignons taillés en petits dés. En Finlande, les soupes de poisson, y compris celles de saumon, sont souvent rehaussées de lait ou de crème. 

Février
Février et sa froidure appellent les plats consistants : casseroles, ragoûts, pot-au-feu, soupes au poisson, au chou, à la saucisse, aux pois. À cet égard, le jeudi est consacré toute l'année et dans tout le pays à la soupe aux pois aux lardons appelée hernekeitto.

Les cantines, les restaurants, les ménages et l'armée sacrifient en coeur à ce rite hebdomadaire qui ne saurait être parfait sans la grosse crêpe cuite au four, servie avec de la confiture. 

Le 5 février, la mémoire du poète national J.L. Runeberg est honorée, ce qui donne lieu à une frénésie d'achat d'une petite gourmandise qui porte son nom. 
cliquer pour voir la recette du muffin  Runebergs

Beignet appelé Laskiaispullat
Le Mardi Gras ouvrant le Carême, enfants et grands enfants, après avoir dévalé ensemble les toboggans de glace, s'empiffrent de choux fourrés au massepain et à la crème fouettée appelés laskiaispulla. 

 

Mars-Avril

En mars-avril, les couleurs de Pâques annoncent l'arrivée du printemps. La spécialité pascale finlandaise  est le mämmi, un gruau de malt cuit au four.

A gauche vous avez la version du mämmi cuit dans un moule fait en bois de bouleau et à droite vous avez le mämmi cuit dans un moule en carton copiant la texture du bouleau.

C'est certain que cela a un aspect bizarre mais les Finlandais en raffolent, ils ajoutent de la crème fouettée parfois.

Le mämmi pascal est resté longtemps une spécialité du sud-ouest de la Finlande jusqu’à ce que les écoles ménagères, et les livres de cuisine contribuent à sa généralisation au début du XIXe siècle. Ayant accédé à l’indépendance en 1917, la Finlande fut en quête de repères culturels typiquement nationaux. On retint notamment le mämmi - la spécialité n’était certes pas très sophistiquée et sa couleur très foncée n'est pas très appétissante mais il s’agissait d’un met définitivement finlandais. 

Les festivités de Pâques sont l'occasion de servir des oeufs, du poulet et du mouton, mais aussi des plats traditionnels comme le «pasha», le «kulitsa» et le «baba», sous l'influence de l'orthodoxie grecque professée en Finlande orientale. Quant aux enfants, ils font grande consommation d'oeufs dits «Mignon», soit une vraie coquille blanche remplie de chocolat au lait. 

Avril-Mai
En avril-mai les poissons viennent frayer et se faire prendre dans des nasses. Il s'agit surtout de perches, de brèmes et de brochets.

le Sima ou hydromel Le 1er mai, Vappu, est l'occasion d'unla grande célébration appelé Vappu carnaval arrosé d'un hydromel maison appelé sima et de vins mousseux fabriqués à partir de groseilles vertes et de groseilles à maquereau. 

La pâtisserie traditionnelle qui accompagne le sima est une sorte d'écheveau de pâte croquante appelée tippaleipä.Cliquer sur ce lien pour la recette 

Juin
Les vacances estivales commencent en juin. Les fins de semaine ou pour des périodes plus prolongées, citadins et citadines émigrent vers leurs cabanes ou leurs chalets d'été. Lorsque le temps le permet, chacun s'adonne alors à la cuisine au grand air. Barbecues et fumages de viandes, ou de poissons, surgissent alors comme champignons après la pluie, le tout accompagné des nouveaux légumes verts et des pommes de terre nouvelles parées d'herbes aromatiques. 

En été, le
sauna  cliquer sur ce lien   est constamment allumé. Le vacancier finlandais n'hésitera pas à plonger tête la première dans le lac au sortir du sauna, concluant le bain avec un cervelas et une bière, voire du cidre . On dit, non sans une bonne dose de dérision, que cette saucisse est le symbole même de l'alimentation finlandaise, et en ce qui concerne la bière, c'est certainement la boisson de l'après-sauna par excellence. Ce qui donne son caractère à cette bière de type Lager, c'est une eau exceptionnelle, une orge de qualité et une longue tradition brassicole. Outre les grands groupes, certaines petites brasseries locales perpétuent et renouvellent cette tradition. Il y a même quelques restaurants qui brassent leur propre bière.

la bière Sathia 

Les chaleurs de l'été font mûrir les premières fraises et les pommes de terre nouvelles, à peine plus grandes que des oeufs de caille, font alors leur apparition. Celles-ci seront servies bien chaudes, avec une noix de beurre et des parures d'aneth. Quant au dessert de rigueur, vous aurez droit à une tarte à la tendre rhubarbe qui fera votre bonheur. 

La Saint-Jean est la plus importante des célébrations estivales. Le reflet des feux sur le miroir des lacs et la bonne chère sont un filon de soirées parfaites. Cette fête est l'occasion de se régaler du fromage spécial de la Saint-Jean, de crêpes, de poissons fumés... et bien entendu de saucisses grillées. 

En juillet les étals des marchés croulent sous les tomates, les fraises, les myrtilles, les mûres des marais, les cornichons, les bottes de carottes et les pois à écosser, gorgés de soleil. Ce sont ces légumes frais mûris par les longues journées d'ensoleillement qui entrent dans la composition d'une délicieuse et traditionnelle soupe au lait et, au dessert, les
baies cliquer sur le lien seront adoucies, elles aussi, par un nuage de lait, ou une motte de crème, voire elles seront incorporées à du fromage blanc. 

L'événement gastronomique de l'été c'est l'ouverture de la saison des
écrevisses cliquer sur le lien dont le coup d'envoi est donné le 21 juillet. C'est après cette date que les Finlandais expatriés cochent dans leur calendrier une visite à la mère patrie pour des parties d'écrevisses à l'aneth entre amis. 

Août est le mois des récoltes. La mer abonde de harengs de la Baltique et de flets. Les chasseurs tirent le canard. C'est la saison des randonnées en forêt et de la chasse aux champignons, tels les cèpes, les
chanterelles cliquer sur le lien, les lactaires et les précieuses trompettes-de-la-mort. 

En septembre, les couleurs de l'automne embrasent les forêts rougies d'airelles et de canneberges. Les marchés aux poissons des villes côtières deviennent fébriles et la ménagère fait provision de poissons salés et en escabèche.

En octobre, lorsque les corégones cliquer sur le lien, le lavaret et le hareng de la Baltique frayent, leurs laitances se retrouvent sur la table des gourmets. Le caviar rouge finlandais est d'ailleurs l'un des meilleurs du monde. Les parties de chasse à l'élan réunissent les amis, les meutes glapissent d'impatience. La marmite de mouton au chou est particulièrement savoureuse et le rôti du dimanche est d'agneau, cuit à feu doux chez soi, ou acheté prêt à être servi. 

Novembre marque le début des jours sombres, mais Noël s'annonce déjà et les premiers pikkujoulu, littéralement «petits Noëls», font les beaux jours des restaurants et salles de fêtes. Ces réunions entre collègues sont souvent financées par les employeurs comme des étrennes anticipées. 

Décembre est le temps des amis. Les invitations à goûter au glögi, sorte de vin chaud aux épices et au cassis, s'entrecroisent. Les restaurants mettent au menu les repas typiques des fêtes de fin d'année et amis ou collègues témoignent de leur gratitude pour les attentions reçues depuis le premier janvier en s'invitant mutuellement à des repas de pré-Noël. 

Un buffet dit de Noël comprend harengs, saumons, jambons, saucisses, pâtés et potées. Pour
Noël cliquer sur le lien on sert également la morue dessalée nappée de sauce béchamel et accompagnée de pommes de terre au beurre. Les pâtisseries traditionnelles de Noël sont des feuilletés en forme d'étoile farcis de compote de pruneaux. Autre spécialité de la Nativité, biscuits aux épices qui embaume la cuisine de son arôme poivré.

 

Suivez nous sur: Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Recherche personnalisée