Accueil
2travelandeat
On/Off
Fêtes et coutumes
Recettes de cuisine
Desserts de Pâques
le Mämmi et le Pasha
Les baies sauvages
Les écrevisses
La viande d ours
Les chanterelles
Les différents pains
Noël en Finlande
Le sauna
Le Poppana

Les habitudes alimentaires
en Finlande

La table finlandaise combine la cuisine populaire et bourgeoise avec les apports européens contemporains. Les assaisonnements sont venus tant de l'Orient que de l'Occident. La Finlande, pays des mille lacs et des forêts infinies, des longs hivers et des clairs étés, est située entre la Suède et la Russie.

La gastronomie finlandaise propose mois après mois un plat qui flatte l' oeil et le palais. Textiles et couverts ont aussi été spécialement conçus pour la table finlandaise. 

 

Les supermarchés, les halles et les marchés en plein air traduisent fidèlement les habitudes alimentaires finlandaises. Le consommateur moderne fait ses courses au libre-service et remplit son caddy de nourriture pour plusieurs jours, voire la semaine suivante: pain en grande quantité, large éventail de produits laitiers (lait frais ou caillé, yoghourts, fromage), charcuterie, des saucisses en quantité.

Les plats tout préparés que les enfants peuvent eux-mêmes réchauffer au micro-onde sont également devenus populaires.

Le rayon boucherie du libre-service offre des rôtis, des dés de viande pour ragoût, des côtelettes de porc, les viandes hachées et ces boulettes de viande dont raffolent les Finlandais. 

 

 

On consomme aussi beaucoup de poisson 
Le saumon peut être préparé de mille façons: en consommé, grillé ou cuit au four, en croûte ou encore servi en gratin avec des rondelles de pommes de terre.

Le consommateur soucieux de qualité fréquente les halles et les marchés en plein air dont sont dotées la quasi totalité des localités. On se plaît à montrer le marché du coin aux amis de passage et aux visiteurs de marque.

Les spécialités locales et les changements saisonniers font varier les étalages d'un marché à l'autre. 

A Tampere, le must est le boudin noir aux airelles rouges en sauce. On ne doit pas quitter Turku sans une saucisse aux raisins secs ou à l'oignon achetée à la halle. 

 

 

 

 

Quand l'automne succède à l'été, le marché central de Pori propose ses lamproies grillées, Pieksämäki ses pains sans levain au gruau, Oulu ses pains sans levain d'orge mondé.

gâteau appelé Karjalanpiirakka La Carélie du Nord est la région de la karjalanpiirakka, la pirogue carélienne, sorte de petit pâté de seigle au porridge de riz ou d’orge ou une purée de pommes de terre. On peut également la remplacer par des légumes bouillis et réduits en purée (p. ex. rutabagas, carottes, navets, chou ou champignons mijotés). 
Bien qu'on les trouve partout, ces petits pâtés restent une véritable spécialité régionale qu'on déguste "beurrés" en flânant sur la grand-place de Joensuu. Ces pâtés plats au porridge de riz font penser à des mocassins, pour citer un étranger de passage.

La karjalanpiirakka s’est répandue aux xviie et xviiie siècles sur le territoire de l’actuelle Finlande de l’Est et, de là, grâce aux Caréliens émigrés, sur tout le territoire de la Finlande et même jusqu’en Suède. Les premières mentions écrites concernant la karjalanpiirakka remontent à 1686.
Normalement, la karjalanpiirakka mesure de 7 à 20 cm. Les karjalanpiirakka sont en général ovales, mais peuvent également être rondes.

 

Suivez nous sur: Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Recherche personnalisée