Accueil
2travelandeat
Photos des bons petits plats de la cuisine grecque
Les coutumes
Le safran
Le caviar grec avgotaharos
Noël en Grèce
Recettes de cuisine Grecque
Le baglama
Le baklava
Les pâtisseries grecques
Les evzones
Le Komboloï
Complexe hôtelier construit dans des caves troglodytes à Oia sur l'île de Santorin
Photos et lien
Notre voyage en Grèce Athènes et Nafplion dans le Péloponnèse.
Les traditions pascales les curiosités touristiques et
culinaires en photos et en vidéos.

Le Karagkiozis

Le Karagkiozis ou marionnette en carton ou le théatre des ombres 

Une légende raconte que Hatziavat était un chef de chantier à Bursa et qu il construisait le palais du pacha.

Karagioz, un de ses ouvriers travaillait sur le chantier en tant que chef menuisier et qu il amusait ses ouvriers en leur racontant beaucoup d histoires drôles. 

Les ouvriers passaient tellement de temps à écouter les histoires de Karagioz avec beaucoup 
d admiration que les travaux du palais n' avançaient pas.

Lorsque que le pacha découvrit la raison du délai non respecté il ordonna la mort de Karagioz, mais il eut un tel remord d avoir ordonné cette mise à mort qu il tomba dans une mélancolie terrible.

Pour ce faire, le chef de chantier Hatziavat eut l' idée de monter un théatre de lumière en découpant dans un morceau de carton la silhouette de Karakgioz en imitant sa voie et en racontant les mêmes histoires  et les ouvriers finirent dans la bonne humeur le palais du pacha ainsi naquit la légende de Karagkioisis.

Cette légende arriva en Grèce en 1841 par l' intermédiaire  d' un journal de Nafaplion qui relatait cette histoire.

John Vrahalis était le premier marionnettiste Grec, partout ou il allait il était très populaire.

En 1890 ,le marionnettiste Mimaros réussit à supprimer le langage grossier qui était de mise auparavant par une version plus familiale et satyrique telle que nous la connaissons maintenant pour le plaisir de tous.  

Il n y a pas beaucoup de personnages féminins tout simplement parce que ce sont des hommes qui utilisent les marionnettes.

Dans les personnages principaux on retrouve le pacha, sa fille un personnage appelé Derven-aga.

Pour être Karaghiosis il n 'y a pas d 'école on doit apprendre sur le tas pour commencer en tant qu' apprenti auprès d un Karaghiosis et devenir plus tard maître.

Un bon Karaghiosis doit savoir tout faire il construit son propre théatre, son décor fait lui même ses marionnettes dans du cuir d 'ânes et invente lui même ses textes sans jamais les écrire il fait aussi ses arrangements musicaux et les effets spéciaux. C' est un homme à tout faire.

C' est un art populaire et traditionnel à part entière.

Pour la petite histoire : 

Le personnage en carton, du théâtre d’ombres grec, fut utilisé comme premier support publicitaire. Il invitait les spectateurs avec la malice qui le caractérise, à consommer tout ce que la Grèce de l’époque du roi Othon avait à offrir de nouveau et de meilleur.

Au début quelques restaurateurs, timidement, confièrent la publicité de leur établissement aux bons soins de Karaguiozis.
- «Avec cinq paras (monnaie de l’époque) tu remplis ton estomac pour deux jours, avec la meilleure «fassolada» (haricots cuisinés) et la moins chère, seulement au restaurant de Christidis».

Fortuné, Christidis!! Il lui fallut peu de temps après cette formule de publicité pour louer le magasin d’à côté et doubler sa clientèle»

La réussite de Christidis donna le coup d’envoi à une publicité massive et illimitée. Les bureaux matrimoniaux, en passant par les écoles de danse, les agences immobilières, les fleuristes et les pharmacies, tous sollicitaient la publicité miraculeuse de Karaguiozis.

Monsieur Kassimis, chausseur déjà très réputé, ne peut rester apathique devant des résultats si convaincants. Monsieur Kassimis a appris le métier de chausseur à Paris. Pendant trois ans il s’initia aux secrets de la mode parisienne. A son retour à Athènes, il ouvrit le plus luxueux magasin de chaussures rue «Hermaiki» (Ermou). Au départ il confectionnait uniquement des chaussures pour hommes mais rapidement une clientèle féminine l’obligea à faire appel à deux célèbres artisans français, Lassale et Betinau, que les Athéniens appelaient «messié Petinos» (coq en grec). Même Karaguiozis vantait son savoir faire.

-«Les mains de messié Petinos font pour vous mesdames, les plus beaux souliers». «Si tu veux acheter des bottines françaises, va vite chez Kassimis, qui se rend deux fois par an à Paris pour ramener la mode à Athènes» continuait Karaguiozis dans sa foulée publicitaire.

Avec de tels arguments il est aisé d’imaginer l’impact de l’annonce sur les élégantes Athéniennes. Karaguiozis, continua à faire de la publicité jusqu’à l’époque du roi Georges 1er (1863-1913). Les journaux et plus tard le cinéma remplacèrent la pittoresque marionnette en carton. 

voici quelques photos des marionnettes

Cliquez sur les vignettes pour les visionner en plus grand format

 

Suivez nous sur: Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Recherche personnalisée