Accueil
2travelandeat

Voyage à Rome, Sienne, Florence, San Giminiano
Mai 2006

Bons petits plats dégustés à Rome

Recettes de Cuisine romaine

Marché campo dei Fiori à Rome

Caffe Greco à Rome

Photos de Rome

Forum et Colisée de Rome

Photos du musée du Vatican

Basilique Saint-Pierre

Ristorante Da Meo Patacca

 

Village de San Giminiano

Ville de Sienne

Vidéo de la place de la course du Palio à Sienne

Ville de Florence

Vidéo de la place centrale à Florence

Cuisine florentine gastronomie toscane

Marché central de Florence

 

Voyage à Venise
en septembre 2006

Photos : Trajet en bateau entre l'aéroport et la ville

Vidéo : Trajet en vaporetto de l'aéroport à Venise

Vidéo : Bateau taxi jusqu'à la place Saint-Marc

Vidéo : Chanteurs sur les gondoles

Vidéo : Grand Canal vu du pont del Accademia

Vidéo : Heure de pointe sur le grand canal vidéo prise du pont Rialto

Vidéo : Place Campa Stefano

Vidéo : Place Saint-Marc de nuit

Vidéo : Promenade en vaporetto sur le grand canal

Vidéo : Promenade en bateau taxi verni passage sous le Rialto

Photos : Promenade à travers les rues de Venise

Photos : Balade en vaporetto sur le " Grande Canale"

Photos : Visite rapide du palais des Doges

Photos : Promenade en gondole

Photos : Petit tour à l'église et de la place San Marco

Photos : Hôtel Bauer Palazzo et le restaurant de Pisis

Photos : Café Florian et café Quadri sur la place Saint-Marc à Venise

Photos :Produits alimentaires que vous pourrez trouver à Venise

Photos des masques et vitrines à Venise

Photos : Murano et ses verreries

Vidéo   :  Souffleurs de verre à Murano

Photos : Burano et ses maisons colorées

 

Autres Photos d'un week-end à Venise en 2005 (p1)

Week-end à Venise en 2005(p2)

week-end à Venise en 2005 (p3)

Week-end à Venise Murano et Burano en 2005 (p4)

Photos de Masques de carnaval

Gastronomie à Venise en 2005

 

Gastronomie Piémontaise

Recettes salées du Piémont

Recettes sucrées du Piémont

Recettes de la cuisine italienne

Gâteaux traditionnels
de Noël en Italie

Apprendre l'italien à Florence, à Sienne, à  Milan, Rome, Naples  grâce à  www.langage.com

Cours de cuisine et hébergement en Toscane

Le Grissin de Turin

Pour la petite histoire

En 1666 naquit à Turin le Duc Victor Amédée II qui deviendra en 1713 le premier Roi de la Maison de Savoie.
Victor Amédée était un enfant chétif et souffreteux et sa mère la seconde Madama Reale soucieuse de la santé de son fils avait consulté un médecin qui jouissait, à l'époque d'un grand renom: don Baldo Pecchio, de Lanzo Torinese.

Ce dernier eut un trait de génie et diagnostiqua au jeune duc une intoxication alimentaire (la gastro-entérite de nos jours) provoquée par l'ingestion de pain infecté par des bactéries intestinales pathogènes.

A l'époque, le pain que l'on appelait ghessa, ou grissia n'était pas préparé dans les meilleures conditions, on le cuisait très peu et très mal.
Don Baldo qui se souvenait encore de certaines "grissiette" bien cuites que sa mère lui préparait lorsqu'il était enfant et souffrait de la même maladie intestinale, ordonna au boulanger de la cour Antonio Brunero de préparer un pain très mince et bien cuit, mieux encore "bis-cuit" afin de détruire grâce à une parfaite cuisson, tout micro-organisme présent dans la pâte.
Le résultat fut un produit impeccable du point de vue de l'hygiène et sans bactéries: le grissin.
L'histoire raconte qu'avec ce pain, le médecin alimenta son noble patient et le guérit.
De la ghessa on passa donc au ghersin (petite ghessa), ensuite italianisé en grissino.

Ainsi naquit le grissino et à Turin fut attribuée l'appellation de Grissinopoli. Comme dit plus haut, Victor Amédée II le miraculé du grissin devint ensuite le premier Roi de la Maison de Savoie. La dynastie consolida rapidement sa position et, en privilégiant le Piémont elle posa les jalons du Risorgimento italien et du Royaume d'Italie qui suivra. On pourrait donc dire qu'après le grissino est né le Risorgimento italien !
Ce célèbre pain turinois que Napoléon appréciait et appelait le petit bâton de Turin, ne tarda pas à conquérir le monde entier en devenant le Pain des Rois et le Roi des pains.

La légende du château Venaria Reale :

Il y a un fantôme qui, pendant la nuit, erre circonspect dans le Château de Venaria Reale, enveloppé dans long manteau noir. De sa main gauche il tient en bride un coursier blanc qui piaffe, alors que, de sa main droite, il s éclaire d'un petit cierge doré en forme d'un long bâtonnet : c'est le fantôme de Vittorio Amedeo II
Mais ce n'est pas une petite bougie avec laquelle le Duc Roi Vittorio éclaire son chemin, mais plutôt un gressin ardent !
C'est justement grâce à ce noble "aliment médicament"  que le médecin de Cour de la Maison de Savoie, l'abbé Baldo Pecchio réussit un miracle, en guérissant le jeune duc d'un grave mal intestinal.
C'est parce que Vittorio, "le miraculé par le gressin" en se nourrissant de cet aliment, guérit dans les six mois, prit le pouvoir, se maria, chassa sa propre Mère Régente et démarra le Royaume de la Maison de Savoie et le "Septcent Piémontais". Il s'ensuivit l'ascension rapide de la Dynastie laquelle, en privilégiant le Risorgimento Italien, jeta les bases de la future constitution de l'Unité d'Italie, de sorte qu' aujourd'hui, on pourrait dire à bon droit: "Nous sommes italiens grâce au gressin"

Reconnaissant et obligé au gressin de Turin, créé pour lui, Vittorio parcourt chaque nuit les sombres écuries et galeries du Château de Venaria, qu'il éclaire symboliquement encourage en agitant son bien-aimé et flamboyant gressin : le pain des Rois ou le Roi des pains.

Site du château de la Veneria Reale

 

 

Suivez nous sur: Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Recherche personnalisée

Hit Counter