Accueil
2travelandeat
On/Off

 

 

Der Mai baum ou l'arbre de mai
tradition du 1er mai en Allemagne mais aussi dans d'autres pays européens.
Une bonne occasion de faire la fête de danser et de se retrouver autour d'un bon repas

L'arbre de mai
L'arbre de mai est une fête européenne.

On retrouve des arbre de mai érigés en Allemagne mais aussi dans certaines régions françaises comme (en Alsace ou dans les Landes) en Belgique au Luxembourg et en juin en Suède...

En Bavière, cette vieille tradition perdure et les Bavarois ne manqueraient pour rien au monde ce rassemblement champêtre.

Généralement on utilise le bouleau comme arbre mais cela peut-être le pin également.

L'origine

Déjà au temps de l'antiquité grecque le mois de mai  était fêté avec ferveur. Un vieux culte païen rendait hommage à Maïa, la mère de Mercure, déesse des Enfers et de l'abondance. Elle veillait sur la bonne germination des semences, au printemps, et témoignait du retour à l'éveil de la nature et de la vie.
Les  romains, soucieux de l'entretien et de la prospérité des forêts, procédaient chaque année à des cérémonies rituelles et à des plantations d'arbres à cette période.

Les Celtes qui auraient peuplé le Sud de l´Allemagne : venant des steppes orientales, vénéraient la nature et célébraient le début de l´été, le 1er mai, en érigeant un arbre autour duquel ils dansaient pour chasser les mauvais esprits.
Comme bon nombre des rites de nos ancêtres, il fut intégré au culte chrétien.
Depuis le 18ème siècle, et encore plus depuis la seconde guerre mondiale, le mât de mai est devenu le symbole des villes et villages de la Bavière du Sud.

Il est source de compétition entre les villages bavarois, qui rivalisent d´ingéniosité et d´efforts pour se doter du plus
grand et du plus bel arbre. Aussi, des hauteurs de 30 mètres ne sont-elles pas rares....
Et jusqu´à ce qu´il soit érigé, le jour de la cérémonie, il fait l´objet de toutes les convoitises et à ce titre, il est jalousement surveillé, jour et nuit, par les hommes de la commune, pour décourager les éventuels ravisseurs.....
L´enjeu est de taille, car en cas de vol, les victimes se verraient dans l´obligation de verser une rançon en nature (bière et victuailles).


Dépourvu de son écorce, le tronc d´arbre dont on se sert pour ce mât de mai, est ensuite peint de bandes blanches et bleues (les couleurs de la Bavière) et le sommet du mât est décoré d´une couronne en branches de sapin.

 

 

 

 

 

Bien souvent, on retrouve tout le long du mât, des figurines représentant les différents corps de métiers, comme le brasseur, le cordonnier, le ramoneur, le menuisier, le charpentier, etc....


Une fois l´arbre prêt, et l´heure de la cérémonie arrivée, les hommes de la commune doivent se préparer à installer le mât au centre du village, souvent sur la place principale.

C´est l´occasion de faire la fête, au son de la fanfare et les groupes folkloriques  et pour soutenir moralement les hommes qui devront déployer tous leurs efforts pour hisser le mât.
C´est, en effet, une véritable épreuve de force qui requiert puissance, savoir-faire et précision, durant près de deux heures. Tout est fait manuellement sous les ordres d´un chef attentif qui veille à la réussite de l´épreuve en toute sécurité.

Devant un tel exercice, on ne s´étonnera donc pas que le mât de mai soit conservé en l´état, en général 5 ans, et pour certaines communes au moins 3 ans.

L´arbre de mai enfin dressé, il ne reste plus qu´à aller fêter l´événement au son de la musique traditionnelle en dégustant bière, saucisses et bretzels c est l'heure du Brotzeit (du casse-croûte) !

 

On peut y déguster le vin de mai. : le Maiwein.

Cette coutume est bien implanté et tous les ans on boit ce breuvage printanier.

 

 

 

 

 

Il s agit de prendre du vin blanc sec et de le mélanger à une plante que l'on trouve dans les bois : l'aspérule odorante

 

Pour 1 litre de vin blanc sec
3 tiges flétries d'Aspérule odorante
2 tranches d’un centimètre d orange
6 morceaux de sucre 
1 verre de Cognac


Dans un pot en grès, mettre les ingrédients ci dessus, et y verser le vin blanc . Mélanger le tout et laisser macérer 3 à 4 jours. Filtrer sur papier et mettre en bouteilles.
Ce vin se boit après 2 heures passés au réfrigérateur,
cette boisson est réputée pour être digestive et diurétique mais il ne se conserve pas donc à boire très vite et à ne pas en abuser.

L 'arbre de mai se dit :

Maypole ou May day en Angleterre et il décoré avec des rubans multicolores.

Meiboom en Belgique

En Belgique, on célèbre aussi l'arbre de joie mais cela se fête en août le "meiboom" 

Cliquez ici et vous saurez tout sur cette traditions
site web du meiboom en Belgique

Transporté dans les rues, l'arbre Mai distribue à tous les habitants la force qu'il contient. On danse et on chante tout au long du parcours. La joyeuse tournée qui s'ensuit passe dans chaque maison pour quémander des victuailles. Les dons de mai, trait commun aux cultures européennes, contiennent néanmoins toujours des oeufs, des fruits secs, et des gâteaux spécifiques, symboles de l'indestructibilité de la vie.

en France la Maïade ou la Mayade

Au mois de mai, poussent dans les Landes, des arbres étranges du même nom: "les Mais". Le Mai exprime dans un langage fleuri et verdoyant une longue tradition faite d'influences multiples et entremêlées.
On en trouve trace dès le Moyen Age où le jour du 1er mai, les jeunes gens du village allaient couper dans la forêt voisine non point un arbre mais seulement quelques branches vertes qu'ils plantaient la nuit venue devant la demeure des jeunes filles.

Le 1er Mai était la fête de la jeunesse puisque jeunes gens et jeunes filles se réunissaient une fois les branches installées et soupaient ensemble.
A la fin du Moyen Age, les poètes et les peintres prirent cette jolie coutume comme thème de leurs oeuvres. Charles d'Orléans l'évoquait ainsi dans l'une de ses ballades:
"Allons au bois le mai cueillir
Pour la coutume maintenir
Nous aurons des oiseaux la gaîté
en ce premier jour du mois de mai"
Au fil des siècles, la tradition perdure mais s'est transformée.

Le Mai sert à évoquer l'estime que porte une communauté villageoise à certains de ses membres. Une fois tous les six ans, les Mais fleurissent devant les demeures des élus municipaux. Chaque année, en principe dans la nuit du 30 avril au 1er mai, c'est devant la maison de toute personne qu'ils veulent honorer que les jeunes du village érigent un de ces mats. Il en coûtera à l'heureux destinataire de régaler tous ceux qui l'ont distingué.

En Suède ou le midsommar pole


Cette fête est aussi communément appelée la fête de la St.-Jean.

Dès le matin, on prépare les décorations en feuillage. On décore la maison, le jardin, les églises, les véhicules, les salles de bal... En fait, on décore tout avec des fleurs et des branches de bouleau. Les filles ont pour coutume d'aller dans les prés fleuris pour tresser des couronnes multicolores. On a l'habitude aussi de dresser la table dans le jardin pour le souper du soir. On peut voir partout le drapeau suédois avec sa croix jaune sur fond bleu. L'attribut le plus important de cette fête est l'arbre de mai car chaque village a le sien. On peut le retrouver habituellement dans les jardins privés et près des hôtels et restaurants. L'arbre de mai est lui aussi décoré avec des fleurs et des couronnes tressées dans les branches de bouleaux. L'après-midi, tout le monde danse autour de l'arbre de mai puis, la fête continue dans les champs ou sur les passerelles des bateaux.

Le repas traditionnel se compose de hareng mariné de différentes manières, garni de pommes de terre nouvelles à l'aneth (fenouil), et comme dessert des fraises de bois. Le village reconstitué de Skansen à Stockholm est le lieu de dans le plus célèbre pour la fête du solstice d'été en Suède méridionale. Les danses de la nuit de la St-Jean sont plus intimes et plus pittoresques. Elles sont, en un mot, inoubliables. Enfin, cette nuit-là, personne ne se couche. Partout, ce n'est que fête, musique et danse à la lueur de la nuit.

Suivez nous sur: Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Recherche personnalisée